www.marronnage.com Biennale du Marronnage Matoury
Qu'est ce que la biennale ?
7eme Biennale du Marronnage
Retrospectives
Decouvrir Matoury
Contacts
Edition 2004

Matoury, porte d'accueil internationale de la Guyane



Fondée en 1656, sous la dénomination de "Quartier du Tour de l'Isle", Matoury devient commune, par le décret du 25 février 1891.

Porte d’accueil de la Guyane grâce à l’implantation sur son sol de l’aéroport international de Rochambeau, Matoury s’étend sur une superficie de 13.719 ha et se caractérise par une très forte croissance démographique. De 2.500 habitants en 1982, sa population réelle avoisine aujourd’hui les 30.000 habitants.

Se prévalant d’une richesse historique exceptionnelle avec le Fort Trio, l’Habitation Macaye-Duchassis et les vestiges de l’usine de Lamirande, Matoury possède un formidable potentiel touristique dont la réserve naturelle du mont Grand-Matoury est le fleuron, classée réserve naturelle le 6 septembre 2006. En effet, patrimoine exceptionnel aux portes du chef-lieu (Cayenne), elle constitue selon les scientifiques auteurs de La Lettre des Réserves du 3ème trimestre 1998, "la vitrine de l’ensemble des espaces protégés guyanais".

D’autres atouts tels que le plan d’eau du Dégrad Stoupan et les quatre criques et rivières (crique Fouillée, canal du Tour de l’Île, rivières du Mahury et de Cayenne) en font une île dans l’Île de Cayenne et renforcent son caractère identitaire.

Parmi les structures d’envergure présentes sur le territoire communal, on peut notamment citer le port de pêche du Larivot, qui depuis le 1er janvier 2007 est devenu propriété de la ville de Matoury, dont l’activité essentielle est liée à la pêche crevettière ; le Palais Omnisport Régional Georges Théolade (PROGT), qui est le théâtre de nombreuses manifestations sportives, culturelles, et artistiques ; le centre nautique Aquazonia, composé de plusieurs bassins en eau peu profonde pour les tous petits, d’une piscine, et d’un toboggan ; ou encore la plate-forme intercommunale de compostage, destinée à valoriser les déchets verts des communes du centre littoral afin d’en faire du compost.

Haut de page

L'écusson de la commune

Le blason de la commune de Matoury est composé de six parties aux couleurs et aux caractères distincts.

Sur le Chef sur fond sable (noir), la dénomination de la commune.
L'agouti du flan dextre illustre la réputation de Matoury d'être l'une des communes les plus prolifiques en cette espèce de mammifère (sur fond de sinople : vert).
Sur le flan senestre en fond de gueule (rouge), le fort Trio situé à l'embouchure de la crique fouillée, dont le canal était considéré comme le plus important de la colonie d'alors, car il permettait le transport des marchandises Cayenne/Roura.
La tortue qui le soutien rappelle que le territoire de la commune occupé en grande partie de savanes et de marécages, regorgeait à cette époque de tortues dont le rôle est important dans nos traditions populaires et qui symbolisaient aussi la longévité.
Crevette et poisson sur fond d'azur (bleu), sont ici la marque d'activité économique de la commune où se développe la pêche industrielle sous l'égide de la PIDEG installée au port du Larivot, qui assure le trafic international (canton de pointe dextre).
Enfin, sur le canton de pointe senestre, l'aérodrome sur fond azur nébulé est celui de Rochambeau dont Matoury peut s'enorgueillir car il fait d'elle la 1ère commune de Guyane sur laquelle plusieurs dizaines de milliers de voyageurs posent le pied.

 
Haut de page
 
 
 
2004-2010 © Mairie de MATOURY - Tous droits de reproduction réservés • Conception TERRES DE GUYANE